Du cloître, ne subsistent que les cinq travées de la galerie occidentale. La disposition en "quinconce" des points d'appuis donne aux voûtes un tracé fort original et assez rare, avec des travées triangulaires et losangées, et des clefs de voûtes altemant de façon pittoresque. Sur le mur méridional de I'église, on voit encore les corbeaux "Renaissance", qui supportaient la charpente de ce bras de cloître depuis longtemps disparu et sur lequel s'ouvraient les deux portes de communication avec I'église.


Vue de la galerie du cloître


Détail d'une clef de voûte "l'ordre de saint Michel" et de chiens sculptés.

Plan de situation

Sur la face opposée à la portion de cloître subsistant, s'élèvent encore les derniers vestiges de la salle du chapitre. Elle était à I'origine divisée en quatre travées, voûtées d'ogives au profil torique et séparées par des doubleaux formés d'une arête entre deux tores. Ces nervures sont rassemblées, au milieu de la pièce, sur une colonne centrale, et contre les murs, par des faisceaux de trois colonnettes.

Plan de situation